SEMIDE/EMWIS

Article                              

Accueil Retour


Voir tous les articles de presse

Algérie Presse Service - lundi 8 décembre 2014

Un système de prévision et d'alerte des crues des oueds sera prêt fin 2015 (ministre)

ALGER- Un système de prévision et d'alerte des crues des oueds sera opérationnel en décembre 2015 dans tout le territoire national afin de protéger les villes des inondations, a affirmé lundi à Alger, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib.
Il s'agit d'un projet qui sera doté d'équipements d'observation spécifiques et de mesures hydo-pluviométriques sur "une centaine de stations réparties sur le territoire national", a expliqué le ministre en marge d'une journée technique sur l'aménagement des oueds.
M. Necib a ajouté que son secteur a engagé, dans le cadre de la coopération avec l'Union européenne, une étude portant sur "l'élaboration d'une stratégie nationale de lutte contre les inondations, qui sera achevée en juillet 2015", avec pour objectif de "maîtriser la problématique des inondations".
Actuellement, des solutions de protection des villes contre les inondations, sont en place dans plusieurs wilayas, telle Batna où un tunnel pour la déviation des eaux a été réalisé, ainsi que l'aménagement et la couverture de plusieurs oueds à l'intérieure de la ville.
Pour protéger la ville de Ghardaïa des crues de oued M'zab, trois barrages érecteurs, à savoir, Labiadh, Boubrik et Himer, sur les principaux affluents de l'Oued M'zab ont été construits de même que l'aménagement et le reprofilage de l'oued, tandis qu'un ouvrage similaire a été construit à Sidi Bel Abbes, où un canal de déviation en amont de la ville est opérationnel.
A Alger, la réalisation du collecteur Oued M'kacel (sur les hauteurs de Bab El Oued), ainsi que l'aménagement de Oued El Harrach, font partie aussi des projets lancés par les pouvoirs publics qui ont engagé "des moyens financiers importants", pour la réalisation d'ouvrages hydrauliques de protection, ainsi que l'entretien et le curage des oueds pour la protection des villes contre les inondations, a encore souligné le ministre.
A propos de l'aménagement de Oued El Harrach, dont le taux d'avancement a atteint 52%, M. Necib affirme que le projet prévoit d'ici fin 2015 la dépollution de ses eaux et la création de plusieurs structures de loisirs comme les piscines, les stades et des pistes cyclables, pour un coût global avoisinant 38 milliards de DA.
Il a annoncé que les travaux d'aménagement des 18 km de l'oued dans sa partie située dans la wilaya d'Alger et confiés au groupement d'entreprise Cosider-Daewoo sont en cours tandis que les travaux sur les 22 km situés dans la wilaya de Blida, jusqu'à sa source à Hammam Melouane, seront entamés dans le prochain quinquennat.
M. Necib a assuré qu'un accord a été trouvé avec la Wilaya d'Alger pour le relogement des habitants des deux rives de l'Oued.
S'agissant de la gestion de ces espaces après leur réception le ministre a affirmé qu'un établissement public sera créé pour assurer la gestion technique et technologique.

[Accueil] [Algérie PFN] [Arabe] [English] [Contactez-nous] [Recherche]