SEMIDE/EMWIS

Article                              

Accueil Retour


Voir tous les articles de presse

Algérie Presse Service - mercredi 2 octobre 2013

Sellal inaugure le système d’AEP de la ville de Tébessa et s’enquiert du secteur minier

TEBESSA - Le système d’alimentation de la ville de Tébessa en eau potable à partir du barrage d’Ain Dalia (Souk Ahras), doté d’un réservoir de 5.000 m3 à Bir-Salem, a été inauguré, mercredi par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui s’est enquis, ensuite, du secteur minier et des projets de chemin de fer.
Entamé en travaux en octobre 2009, le système d’alimentation de la ville de Tébessa à partir du barrage d’Ain Dalia, soutenu également par un second réservoir de 5.000 m3 réalisé en parallèle à Zaouia, a nécessité un investissement public de plus de 93 millions de dinars.
Il est destiné à répondre, au moyen d’un transfert depuis l’ouvrage d’Ain Dalia, aux besoins en eau potable d’une population estimée à 70.000 habitants, selon les explications des responsables du secteur.
Ce transfert permet dans un premier temps d’acheminer 4.500 m3 d’au avant que ce volume ne soit porté, d’ici à la fin de l’année en cours, à 15.000m3. M. Sellal a fait part de la nécessité de réaliser d’autres forages pour améliorer la fourniture d’eau potable aux populations, sachant que la ville reçoit quotidiennement 33.000 m3 jour alors que ses besoins sont de l’ordre de plus de 41.000 m3/jour.
Au siège de la Société nationale du fer et des phosphates (FERPHOS), où il s’est d’abord enquis du secteur des mines dans cette région connue pour la richesse de son bassin phosphatier, le Premier ministre s’est attardé sur l’unité de transformation de phosphates prévue à Oued Keberit, dans la wilaya voisine de Souk Ahras.
Il a notamment souligné la valeur ajoutée "extrêmement importante pour le pays" que représente cette usine.
M. Sellal a également pris connaissance du projet d’électrification, de mise à niveau et de doublement de la voie ferrée (Annaba-Djebel Onk) sur 400 km avec une continuité envisagée jusqu’à Hassi Messaoud via El Oued. Il s’agit-là, a-t-il souligné, d’un "projet éminemment stratégique (à) qui augmentera les capacités du rail algérien".


[Accueil] [Algérie PFN] [Arabe] [English] [Contactez-nous] [Recherche]