SEMIDE/EMWIS

Article                              

Accueil Retour


Voir tous les articles de presse

El Acil - jeudi 31 octobre 2013

Agriculture à Oum-El-Bouaghi. Irrigation de 60000 hectares par le barrage de Beni-Haroun

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a affirmé dimanche à Ain Kercha (Oum El Bouaghi) que le système hydraulique du barrage de Beni Haroun assurera à l’avenir l’irrigation de 60.000 hectares de terres agricoles, soit 20.000 hectares de plus par rapport aux prévisions initiales. Sur le chantier du projet de la station de pompage d’Ain Kercha, le ministre a précisé que ce barrage arrosera les périmètres de Teleghma (Mila) ainsi que ceux de Chemora et de Doufana (Batna), sur des superficies supérieures à celles prévues grâce aux ressources supplémentaires offertes par le barrage de Boussiaba (Jijel) qui sera raccordé dans les quelques prochains mois au barrage de Beni Haroun. M. Necib a souligné l’importance de la station d’Ain Kercha, inscrite au titre de la seconde phase de ces grands transferts. Elle devra pomper l’eau du barrage de Beni Haroun (Mila) vers les barrages de KoudietMedouar (Batna) et d’Ouarkiss (Oum El Bouaghi). L’objectif est, à terme, d’approvisionner à partir du barrage de Beni Haroun (1 milliard de m3) six  millions d’habitants de six wilayas dans l’Est du pays, a-t-il noté. Le ministre a annoncé la mise en service "dans trois semaines" d’une station de pompage "temporaire" à Ain Kercha, en attendant la réception de la grande station en cours de réalisation. Construite dans le cadre de la ligne d’urgence pour l’alimentation des wilayas de Batna, Oum El Bouaghi et henchela, cette station "temporaire", "à mettre en service avant fin 2013", pompera 740 m3/heure vers les barrages de Koudiet Medouar (Batna) et Ouarkiss. M. Necib s’est vivement intéressé aux divers équipements prévus à Mila et à Oum El Bouaghi le long de cette ligne d’urgence, rendue encore plus nécessaire en raison de l’état de sécheresse qui prévaut dans ces trois wilayas des Aurès. Il a successivement inspecté, dans ce cadre, les travaux de pose des grandes conduites à Oued El Athmania, le chantier de la station de pompage d’Oued Seggane (Mila), le projet de bassin d’équilibrage à OuledHamla, le site des canalisations près d’Ain M’lila, puis la station de pompage d’Ain Kercha, à Oum El Bouaghi.Cette opération permettra de transférer plus de 300 millions de m3 par an vers les wilayas d’Oum Elbouaghi, Batna et Khenchela.

[Accueil] [Algérie PFN] [Arabe] [English] [Contactez-nous] [Recherche]